top of page
Rechercher

Je suis un homme, je ne consulte pas !


Depuis 10 ans de pratique dans l’accompagnement en hypnose, ma clientèle est constituée à 98 % de femmes. Quand je partage ce chiffre avec mes confrères le constat est le même. Les hommes ne consultent pas, ou peu, pour des accompagnements comportementaux.

On retrouve également ces mêmes données auprès des psychologues. Selon une enquête de 2016, 13% des femmes ont consulté un psychologue ou un psychothérapeute au cours de l'année précédente, contre seulement 7% des hommes.

Mais pourquoi donc ?


Les tabous et les stéréotypes La santé mentale est un aspect essentiel de notre bien-être. Cependant, il existe encore de nombreux obstacles qui empêchent les hommes de chercher une aide psychologique. Les raisons derrière le fait que les hommes consultent peu un thérapeute sont complexes et variées. Pourtant, elles sont souvent liées à des tabous sociaux et à des stéréotypes de genre profondément enracinés.

La pression sociale et les stéréotypes de genre Les stéréotypes de genre jouent un rôle majeur dans le fait que de nombreux hommes évitent la thérapie. De nombreuses sociétés ont traditionnellement inculqué aux hommes l'idée qu'ils doivent être forts, stoïques et capables de résoudre leurs problèmes par eux-mêmes. Ceci crée une pression sociale sur les hommes afin de ne pas montrer une vulnérabilité émotionnelle, ce qui pourrait les empêcher de reconnaître leurs besoins en matière de santé mentale. La peur du jugement Par ailleurs, les hommes peuvent craindre d'être jugés s'ils révèlent leurs émotions ou leurs difficultés à un thérapeute. Cette peur du jugement peut provenir de la société en général, mais elle peut également être alimentée par la crainte de la réaction de leur entourage, y compris de leurs amis, de leur famille ou de leurs collègues.


Le manque d'éducation sur la santé mentale Le manque d'éducation sur la santé mentale peut également être un obstacle. Nombreux sont les hommes qui ne sont pas familiers avec les symptômes des troubles mentaux, qui ne savent pas où trouver de l'aide, ou qui ne comprennent pas les avantages de la thérapie. Il est donc essentiel de sensibiliser davantage le public à ces questions pour éduquer sur l'importance de la santé mentale.

Les idées fausses sur la thérapie Certains hommes peuvent entretenir des idées fausses sur la thérapie, pensant à tort qu'elle est inefficace, coûteuse, ou qu'elle ne conviendrait pas à leur personnalité. Il est important, et urgent, de démystifier ces idées préconçues et de démontrer que la thérapie peut être bénéfique pour quiconque, quel que soit son sexe.

Les ressources limitées Il est essentiel de reconnaître et de briser les barrières qui empêchent les hommes de rechercher de l'aide psychologique. La santé mentale ne devrait pas être entravée par des stéréotypes de genre ou des tabous sociaux. Encourager la discussion ouverte, l'éducation et l'accessibilité aux services de santé mentale est cruciale pour aider les hommes à surmonter ces obstacles et à prendre soin de leur bien-être psychologique.


La semaine prochaine, je vous parlerai d’adaptabilité comportementale.

Au plaisir de vous écrire.



28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page