top of page
Rechercher

Écouter, c'est être ensemble...

Dernière mise à jour : 5 sept. 2023



Je voudrais vous parler d'une technique que j'utilise en hypnose.

C'est une technique très simple qui peut s'appliquer à votre quotidien : la synchronisation.

Souvent on dit de moi que je sais écouter. Cette écoute que vous percevez en venant me consulter résulte de cet outil qui est la synchronisation.


Avez-vous déjà remarqué que lorsque vous marchez en groupe, à deux ou plus, et que la conversation devient fluide, agréable ; alors sans même vous en rendre compte, vous marchez au même rythme. Il semblerait même que votre respiration se soit régularisée sur le même tempo des autres. D’ailleurs, si l’on pouvait enregistrer votre rythme cardiaque, il serait probablement très proche, voire identique.


Ou cette fois, lors d’une situation de conflit, où la colère de l’autre à nourri la vôtre. Comme si l’énergie de l’agresseur vous faisait à votre tour sortir de vos gonds, tant et si bien que l’on se demande toujours comment on est arrivé à sortir du conflit. Le plus souvent, n’est-ce pas l’intervention d’un tiers qui a cassé le rythme ?


Cette expérience intuitive de communication porte un nom : la synchronisation. Cette technique est utilisée à la fois en PNL, en hypnose Eriksonienne et en communication 4 Colors.


Dans la nature, de nombreuses espèces grégaires réagissent et survivent grâce à ce comportement. Les champions en la matière sont sans nul doute les suricates, toujours en alerte dans leur environnement. Ces derniers se rythment les uns avec les autres pour adapter leur comportement et être ainsi en parfaite communion.


La synchronisation est un élément puissant de la communication. En effet, se placer dans le rythme de l’autre, adopter sa posture, sa respiration ou son intensité sans chercher à le singer, mais seulement ressentir les mêmes choses que lui, avoir la même pensée afin de le comprendre, sans pour autant s’oublier dans l’autre, mais arriver à capter les éléments qui permettent de le comprendre.


Il s’agit donc de capter le rythme que le corps de votre interlocuteur propose, la musique que ses mots vous inspirent. L’ensemble plus que le détail vous parle.

Se synchroniser sur une personne consiste donc à se caler sur son rythme, à entrer dans sa vision du monde, à accepter et à reproduire totalement ce qu’elle est, son fonctionnement, pour être totalement en phase avec elle.


Mis à part la clairvoyance que cet état peut procurer, la synchronisation place également l’autre en état de confiance. En effet, quoi de plus rassurant que soi-même, si l’autre me ressemble, je peux lui faire confiance, donc je peux me livrer plus facilement.


La synchronisation n’est pas de l’imitation. Il s’agit de « devenir l’autre » pendant le temps de la relation, réduire la distance qui nous sépare de l’autre.

C’est donc mettre en place une communication d’inconscient à inconscient, aussi fluide et naturelle que possible.


Quand la synchronisation est optimum, vous n'êtes plus que le miroir de l'autre, et ce dernier peut alors se projeter en vous. En hypnose c'est le moment de projeter toutes les solutions possibles ou envisageables aux problématiques exposées.


Cette synchronisation est donc un outil puissant. Elle ouvre les projections vers le futur, mais elle permet également d'ouvrir une porte vers le passé pour pouvoir aller cicatriser des épreuves, des souffrances, des deuils qui empêchent encore aujourd'hui d'avancer.



Maintenant, je vous propose un exercice simple et ludique que vous pouvez réaliser avec vos proches pour tester la synchronisation.

Placez-vous debout face à face, tendez vos mains l’un vers l’autre au niveau de votre visage et placez un stylo en équilibre par la seule pression de vos doigts respectifs. Déplacez-vous alors dans l’espace avec pour seul but que le stylo ne tombe pas. Ne communiquez qu‘avec le regard.

Puis changez la règle. Gardez toujours le stylo entre vos doigts et choisissez secrètement chacun un objectif de trajectoire et déplacez-vous. Que se passe-t-il ? Le rythme est-il aussi fluide ? Chacun cherche-t-il à réaliser son objectif personnel sans tenir compte de l’autre ? Le stylo tombe-t-il ? Si l’un accepte implicitement la proposition de déplacement de l’autre, alors les protagonistes se synchronisent. Dans cette acceptation réside également l’accord implicite que l’autre vous permettra à votre tour de réaliser votre objectif.


La synchronisation présente un réel intérêt thérapeutique et cela se vérifie également dans la vie de tous les jours, en particulier si vous exercez des fonctions de manager.


En management, face à son équipe, il est possible avec un peu d’entraînement de sentir le rythme d’un groupe, pressentir son intention, ou même deviner ses comportements. En face à face avec un coéquipier, la synchronisation permet de favoriser la confiance, le coéquipier peut plus facilement parler de lui et de sa vision dans l’équipe.


Dans la gestion de conflit, il ne s’agit pas de prendre le rythme du conflit ni d’attiser les braises. La posture inaugurale d’entrer dans le débat devra être néanmoins sur le rythme du conflit. Ainsi cela permettra au médiateur de prendre le lead pour proposer un autre rythme. C’est là où la synchronisation est puissante !

Entrer dans le rythme de l’autre n’a pas pour vocation de le laisser dans l’état émotionnel de départ mais bien de le faire progresser vers un état plus congruent à la situation.

Cette phase se nomme le « leading ». Une fois la synchronisation installée vous pouvez varier volontairement vos attitudes et vérifier que l’autre se laisse guider. Il suit votre évolution de façon inconsciente.


Pour tester votre leading, il s’agit de décaler progressivement votre attitude. Mais attention, aller trop vite coupe la synchronisation. Les premiers décalages interviennent souvent sur l’attitude générale, avec l’augmentation ou la baisse du rythme, qui changent la posture.


La synchronisation est donc un réel intérêt pour l’autre. Cet exercice ne peut être fait à moitié. Il ne fonctionne que si l’intérêt est total et que vous êtes animés mutuellement par une réelle volonté de comprendre le ressenti de votre interlocuteur.


La synchronisation est la base d’une habitude empathique si souvent réclamée et si peu expliquée dans la posture.


Entraînez-vous, synchronisez-vous tout le temps et partout, pour influencer votre milieu.

Par exemple, souriez dans les transports en commun et vous allez voir à quel point cela est contagieux !


La semaine prochaine je vous parlerai de la différence entre « choisir et décider » et comment en hypnose on axe sur « je décide ».



49 vues0 commentaire

Comments


bottom of page